Théâtre de la  Ligue Nationale d’Improvisation
Théâtre de la LNI


Le gérant des pièces et le Théâtre de la Ligue Nationale d’Improvisation (LNI) sont fiers de vous soumettre deux nouvelles propositions artistiques… deux nouvelles façons de mettre en lumière le talent des pros de l’improvisation  !

LA LNI TUE LA UNE    et ,   LA LNI S’ATTAQUE AUX CLASSIQUES.
Deux propositions différentes de ce que vous avez l'habitude de voir des fameux matchs d'impro de la LNI. Cette fois-ci , pas de patinoire, pas de pointage, pas d'arbitre, pas de vote... mais un concept innovateur et spectaculaire, deux spectacles audacieux, à la fois enrichissant et ludique, alliant mise à l'épreuve et créativité : place au théâtre !

 

LA LNI S’ATTAQUE AUX CLASSIQUES

Visionnez un extrait vidéo (3 min 30 sec) 

Téléchargez le dossier de présentation : La LNI s'attaque aux classiques

Chaque représentation de La LNI s’attaque aux classiques met en lumière un artiste majeur de la dramaturgie par une formule en deux temps. D’abord, rencontre avec l’univers de l’auteur : Alexandre Cadieux et François-Étienne Paré placent l’oeuvre dans son contexte, la décortiquent et invitent trois comédiens à en expérimenter les paramètres par de brèves improvisations. Puis, l’ultime défi: accompagnée d’une trame sonore créée en direct par un musicien ainsi que d’éclairages improvisés, l’équipe doit plonger dans une création spontanée de 30 minutes dans le plus grand respect de l’oeuvre explorée, au point où le public aura l’impression de découvrir une pièce perdue, et retrouvée!
Choisissez parmi 24 dramaturgies marquantes, d’hier et d’aujourd’hui : Brecht, Michel Marc Bouchard, Évelyne de la Chenelière, Marcel Dubé, Réjean Ducharme, Feydeau, Carole Fréchette, Goldoni, Victor Hugo, Ionesco, Sarah Kane, Suzanne Lebeau, Robert Lepage, Marivaux, Molière, Wajdi Mouawad, Luc Plamondon, Racine, Shakespeare, Tchekhov, Larry Tremblay, Michel Tremblay, Tennessee Williams et tragédie grecque

Idéation François-Étienne Paré et Étienne St-Laurent
Mise en scène François-Étienne Paré
Conception éclairages  Maxime Clermont-M.
Direction musicale Éric Desranleau
Costumes Catherine Gauthier

Durée : 1h45, incluant un entracte de 10 minutes
Plateau demandé (m) : L 7,3 x P 6 x H 4,5 (négociable)

 

LA LNI TUE LA UNE – ACTUALITÉS IMPROVISÉES

Téléchargez les dossiers de présentation de : La LNI tue la une

À travers une série de jeux d’improvisation s’inspirant des journaux, réseaux sociaux, reportages télé et autres éléments médiatiques, trois improvisateur.rice.s du Théâtre de la Ligue Nationale d’Improvisation seront mis au défi de s’approprier l’actualité pour en faire ressortir l’inusité, le tragique, le grandiose. Misant sur la rapidité d’esprit de nos comédien.ne.s-improvisateur.rice.s, ce spectacle saura vous impressionner, vous surprendre et vous divertir à tout coup.

« Les médias au sens large nous servent d’inspiration : télé, journaux, médias sociaux, radio… et de tous horizons. On s’amuse avec les codes des médias locaux, nationaux, régionaux, d’ici et d’ailleurs.

Pour réussir à faire improviser nos artistes, nous avons vite compris qu’il valait mieux volontairement leur imposer des sujets qu’ils ne maîtrisent pas du tout! Ils se sentent ainsi libérés d’un possible sentiment d’imposteur et créent de l’insolite, du loufoque, du poétique en se servant du sujet comme point de départ, mais en ayant l’intérêt et le plaisir des spectateurs comme point d’arrivée. »
- François-Étienne Paré, co-idéateur et metteur en scène 

Idéation & contenu François-Étienne Paré, Christian Vanasse
Mise en scène François-Étienne Paré
Animation Christian Vanasse
Direction musicale Éric Desranleau
Costumes Catherine Gauthier
Avec trois comédien.ne.s-improvisateur.rice.s du Théâtre de la LNI

Durée : 1h15, sans entracte
Plateau demandé (m) : L 5 x P 5 x H 4,5 (négociable)


Regard critique (La LNI s'attaque aux classiques)

La prise de risques est totale : on assiste au processus même de création d’un spectacle, on les voit chercher, se tromper, lutter pour finalement trouver le bon endroit, le ton juste, l’écoute nécessaire à la naissance d’une oeuvre d’art [...]. La plus belle surprise de cette entreprise est sans aucun doute de découvrir l’improvisation sous un nouveau jour, plus profond, plus fin. Là où la LNI aurait pu chercher à se réinventer en s’éloignant de la poussière des planches de théâtre, elle réussit le pari de revenir aux sources de son art avec brio. Parce qu’ils ne se reposent jamais sur leurs lauriers, les Québécois restent définitivement maîtres de l’improvisation, inspirés et inspirants, prêts à guider de nouvelles générations d’artistes à travers le monde.
Léa Coffineau, IO LA GAZETTE DES FESTIVALS, 5 DÉCEMBRE 2017

Cadieux est excellent dans son rôle de vulgarisateur, Paré est très pertinent en expert de l’improvisation pour formuler les consignes aux acteurs et les trois improvisa­teurs sont des virtuoses de leur art.

Jean-Claude Côté, REVUE JEU, 16 DÉCEMBRE 2016

Je vous recommande infiniment d’aller voir ça! [...] Et ce n’est pas pour rien que beaucoup d’écoles font une demande pour ce spectacle-là à la LNI, parce qu’il y a aussi toujours une discussion après avec les comédiens, et c’est presqu’aussi fascinant que le spectacle.
Marie-Christine Blais, CHRONIQUE À L’ÉMISSION DE FRANCO NUOVO DESSINE-MOI UN DIMANCHE, ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE, 3 DÉCEMBRE 2017