NEUF [titre provisoire]
Création collective humoristique
De Mani Soleymanlou, avec la collaboration des artistes - Orange noyée et Théâtre d’Aujourd’hui

 

 

 

Crédit photo : Valérie Remise

Après Un, Deux, Trois, Ils étaient quatre, Cinq à sept et Huit, Mani Soleymanlou nous livre Neuf [titre provisoire] avec la collaboration des artistes Henri Chassé, Pierre Lebeau, Marc Messier, Mireille Métellus et Monique Spaziani.

À l’enterrement d’un de leurs amis et collègues, un groupe d’acteurs et d’actrices se souvient, se confie, s’interroge, se tait, s’engueule, s’échappe, dérape. Ils mettent de côté les nombreux personnages de leurs carrières bien remplies et sont invités ici, en tant qu’individus, à se livrer et échanger sur la riche histoire de leur vie.

Reprenant son procédé d’écriture en répétition et en pleine complicité avec ses interprètes, l’auteur et metteur en scène Mani Soleymanlou se joue des codes scéniques et dramaturgiques avec humour et intelligence. Quatre ans après le succès de Trois, il remet en question les fondements et les défis de nos identités parallèles et collectives.

Texte et mise en scène : Mani Soleymanlou 
Interprétation et collaboration au texte : Henri Chassé, Pierre Lebeau, Marc Messier, Mireille Métellus et  Monique Spaziani 

Durée : 1h 50, sans entracte
Plateau demandé (m) : L 8  x  P 7  X  H 5 (négociable).

Disponibilités : mars et avril 2020.

 


Regard critique

« Jouant finement sur la mince frontière entre théâtre de haut vol et théâtre-vérité, Mani Soleymanlou poursuit donc son exploration du paysage dramaturgique et théâtral québécois. »   La pieuvre

«Henri Chassé, Pierre Lebeau, Marc Messier, Mireille Métellus et Monique Spaziani livrent donc une partie de leur vie et de leur âme sur les planches, un processus touchant puisqu’ils sont pour la plupart très connus du public. Ils ont d’ailleurs contribué à l’écriture du savoureux texte de Mani Soleymanlou qui assure également la mise en scène. (…) Est ainsi exploité un des grands atouts du théâtre: la liberté. Cette liberté de passer du réel à la fiction, du présent au passé, de l’humour au tragique, de l’absurde au concret,(…). »  Agence QMI

« Une authenticité qui ne se voit pas souvent dans le milieu culturel »  98.5 FM