La détresse et l’enchantement
Théâtre littéraire
De Gabrielle Roy. Montage dramaturgique : Marie-Thérèse Fortin et Olivier Kemeid.
Trois Tristes Tigres et ses coproducteurs : Théâtre du Nouveau Monde et Théâtre du Trident.


 

Crédit photo : Yves Renaud

« Jeune, j’ai ardemment désiré étudier, apprendre, voyager. Quelquefois encore je rêve à quelqu’un d’infiniment mieux que moi que j’aurais pu être… »   - Gabrielle, acte 1, scène 6

Parue en 1984, un an après la mort de son auteure, l’autobiographie de la romancière Gabrielle Roy n’a cessé depuis de toucher des dizaines de milliers de lecteurs. La vie y palpite avec un irrésistible accent de vérité, entre les éblouissements et la noirceur, entre la plénitude des joies et l’angoisse du vide, entre les incertitudes paralysantes et ces révélations qui changent une destinée entière.

Pour déployer cette parole d’une exceptionnelle humanité, Marie-Thérèse Fortin et Olivier Kemeid ont réalisé un montage théâtral de ces mémoires. La naissance d’une romancière, voilà ce vers quoi tend tout entier ce récit où l’auteure crée sous nos yeux son propre personnage.

Texte de Gabrielle Roy
Montage dramaturgique : Marie-Thérèse Fortin et Olivier Kemeid
Mise en scène :  Olivier Kemeid
Distribution : Marie-Thérèse Fortin

Durée : 1h 35, sans entracte
Plateau demandé : Variable. Pour très grandes salles et petits plateaux.
Disponibilités : du 9 janvier au 29 février 2020.

Diffusion au Grand Théâtre de Québec du 5 novembre au 1er décembre 2018

En reprise à Montréal, du  22 octobre  au 2 novembre 2019.

 


Regard critique

« À cette femme paradoxale, en perpétuelle quête de liberté, Marie-Thérèse Fortin offre toute sa conviction. Sur le bord d’un fleuve imprévisible, sous un ciel changeant, elle donne à son personnage une humanité poignante. (…) Sa performance vaut à elle seule le détour. »  
Le Devoir

« Un monologue essentiel et percutant. »  
Revue séquences

«  Marie-Thérèse Fortin offre une grande performance d’actrice, voire un marathon théâtral qui lui vaudra probablement des médailles au passage ! La comédienne réussit son pari de nous faire réentendre et apprécier la parole importante, unique et limpide de l’auteure de Bonheur d’occasion. » La Presse

« Un spectacle sobre, comme il se doit, où les mots de l’écrivaine, sa personnalité vive et chaleureuse, sa vision pénétrante de l’existence humaine nous parviennent aisément. »   
Revue JEU

« À cette femme paradoxale, en perpétuelle quête de liberté, Marie-Thérèse Fortin offre toute sa conviction. Sur le bord d’un fleuve imprévisible, sous un ciel changeant, elle donne à son personnage une humanité poignante. (…) Sa performance vaut à elle seule le détour. »  
Le Devoir