Les Aventures de Lagardère
Théâtre de cape et d’épée, pour les 9 à 99 ans
D'après Le Bossu de Paul Feval / Adaptation : Frédéric Bélanger
Théâtre Advienne que pourra

Visionnez un extrait vidéo

Crédit photo : Julia C. Vona - Junophoto

 

Le Chevalier de Lagardère provoque le Duc de Nevers en duel. Il perd mais Nevers, amusé et impressionné par ce jeune fougueux, le prend à son service. Les voilà partis rejoindre Blanche, la future épouse du Duc, mais d’étranges poursuivants sont à leurs trousses. Il s’agit de l’infâme Prince de Gonzague, cousin du Duc, bien décidé à hériter rapidement de sa fortune. Nevers tombe dans un piège  et trouve la mort mais, Lagardère réussit à sauver sa fille et jure de le venger.

Tout comme Les Trois mousquetaires de Dumas, auquel s’est déjà attaqué Frédéric Bélanger,  Le Bossu de Féval est un roman de cape et d’épée où l’action, le mystère, le drame et l’humour se côtoient. Dans son adaptation pour la scène, et en considérant le nombre de personnages joués par cinq comédiens, Bélanger a opté pour la commedia dell’arte et le jeu masqué pour rendre l’histoire tangible et il y parvient de belle façon permettant au public de replonger dans l’univers héroïque d’un justicier à l’âme pure, tantôt chevalier superbe et généreux, tantôt vilain bossu à la lame vengeresse. Au travers d’intrigues et rebondissements, un jeune homme doué d’un exceptionnel talent d’escrimeur, livrera le combat intemporel des valeurs absolues face à la perversité du pouvoir et de l’argent.

D'après Le Bossu de Paul Féval
Adaptation et mise en scène :  Frédéric Bélanger
Avec Alex Bergeron, Anne Trudel, Patrick Dupuis, Milva Ménard et Félix Monette-Dubeau

Durée :  1 h 15, sans entracte
Plateau demandé (m) : L 8 x P 8 x H 5  (négociable)
Disponibilités : saison 2019-2020 (à préciser)


Regard critique

«Hilarant. Sans temps mort, Les aventures de Lagardère nous donne l'occasion de découvrir, dans un grand éclat de rire, un classique de la littérature populaire». La Presse

«Une représentation brillante et riche, un théâtre qui reprend avec finesse ici les traits de la commedia dell’arte». Le Devoir

«J'adore cette démonstration qu'au théâtre, avec du talent et de l'imagination, tout est possible».   Huffington Post

«On savait déjà que Bélanger avait un don pour l’adaptation, mais cette fois, c’est particulièrement ingénieux». Voir.ca