Bashir Lazhar
Théâtre du répertoire québécois
D’Évelyne de la Chenelière
Théâtre d’Aujourd’hui

Visionnez un extrait vidéo

Téléchargez la revue de presse

 

La recréation de ce texte d’Évelyne de la Chenelière, 10 ans après sa création et une adaptation cinématographique couronnée de succès, met en lumière un répertoire québécois vivant qui, au cœur de la crise migratoire et du repli identitaire des pays de l’Occident, se révèle d’une vibrante actualité.

Monsieur Bashir Lazhar est engagé dans une école comme professeur de sixième année, alors que la direction est encore sous le choc du suicide de l'enseignante qu'il doit remplacer.

Il vient d’une Algérie déchirée et il pense que, au Québec, plus rien ne le fera sursauter. Il pense aussi ne plus avoir besoin de son courage, qu’il a donc rangé bien loin. Or, le choc des cultures, sa vision différente du monde de l'apprentissage ne l'aideront pas à s'intégrer à son nouveau milieu. Pire, il découvrira la violence dans des manifestations qu’il ne connaissait pas, mais il aimera démesurément ses élèves et il se perdra dans le tableau noir qu’il chérit parce qu’on peut, sur cette surface, effacer et recommencer… tout recommencer.

Texte : Évelyne de la Chenelière
Mise en scène : Sylvain Bélanger
Avec Rabah Aït Ouyahia

Durée : 1 h 10, sans entracte
Plateau demandé (m) : L 10 X P 9 X H 5 (négociable)
Disponibilités : saison 2018-2019 (à préciser)

Aussi disponible pour la tournée : Les Harding, créé en avril 2018 au Théâtre d’Aujourd’hui.

 


Regard critique

Critiques à la création en 2007…

« Un texte bien ficelé, […] Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour la connaissance de l’autre. »
La Presse

« Avec Bashir Lazhar, Évelyne de Chenelière nous offre une fable humaniste et lumineuse qui nous donne envie de retourner sur les bancs d’école. »
Voir Montréal

Critiques à la recréation en 2017…

« Une oeuvre essentielle »
Journal Voir

« Rabah Aït Ouyahia est stupéfiant. »
Huffington post

« Lumineux et humaniste »
Revue Jeu

« La production signée Sylvain Bélanger est une réussite à tous points de vue : jeu, mise en scène, conception scénique. […] L’acteur est tout simplement splendide de charisme, de présence et de vérité! »
La Presse